Des connaissances en ERE et en écocitoyenneté

Écocitoyenneté: fusion du préfixe éco qui désigne l'environnement et du mot citoyenneté qui représente la vie en communauté. L'écocitoyenneté c'est l'engagement à s'occuper de notre environnement pour un meilleur vivre-ensemble.

Qu'est-ce que l'ERE?

L’éducation relative à l’environnement (ERE) concerne toute forme d’éducation qui a trait au rapport à l’environnement c'est-à-dire à notre relation à nous-mêmes, aux autres et à la nature. Plus qu’une éducation «au sujet de» l’environnement, c’est aussi une éducation «dans», «par» et «pour» l’environnement. À travers trois perspectives complémentaires, l’ERE vise à:

  1. Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’environnement et à la transition écologique;

  2. Favoriser le développement intégral des individus à travers l'écocitoyenneté;

  3. Offrir des pistes pour l’amélioration de la pédagogie et de la réussite des élèves.

Pour y parvenir, l’ERE favorise le développement de connaissances (des savoirs) et soutient l’acquisition de compétences écocitoyennes (des savoir-être, des savoir-faire et des savoir-agir) notamment d’ordre éthique, critique, politique, esthétique et heuristique. Les thèmes traités par cette éducation ne sont pas l’environnement en tant que tel, mais bien la relation que les personnes entretiennent avec lui. En ce sens, l’ERE ne constitue pas une «éducation à» parmi d’autres. Elle constitue une authentique dimension de l’éducation fondamentale.

Concrètement, l’ERE se traduit entre autres par:

  • Une abondance de courants pédagogiques: naturaliste, conservationniste, résolutique, systémique, éthique, biorégionaliste, pratique, critique, féministe, ethnographique, etc.

  • Une diversité d’approches pédagogiques: expérientielle, interdisciplinaire, résolutique, réflexive, coopérative, holistique, critique, sensible, créative, etc.

  • Une foule de stratégies pédagogiques: projets communautaires, jeux de rôles, itinéraires environnementaux, autobiographies environnementales, animations, jardinages pédagogiques, lectures de paysage, mobilisations collectives, etc.

 

(Source: ENvironnement JEUnesse)

Savoir-
être

Compétence qui aide les élèves à se connecter aux autres, à eux-mêmes ou à la nature. Les activités travaillant le savoir-être misent souvent sur le bien-être, l’éthique, l'empathie ou la mobilisation de valeurs.

Savoir-
Faire

Compétence qui aide les élèves à planifier ou à poser des actions individuelles qui sont en cohérence avec le savoir-être. Les activités travaillant le savoir-faire misent d'abord sur la capacité qu'ont nos élèves à s'informer adéquatement. L'autre possibilité est de travailler l'ensemble des actions qu'un citoyen peut poser afin de réduire son empreinte écologique. Finalement, les actions peuvent simplement miser sur l'entraide.

Savoir-
Agir

Compétence qui aide les élèves à poser des gestes qui auront une portée plus vaste et collective. Les activité travaillant le savoir-agir insistent  d'abord sur la capacité à prendre position, à utiliser des outils de rhétorique et à exercer son jugement critique. L'élève pourrait également bâtir ses connaissances stratégiques en abordant sa compréhension du politique, de la démocratie et des rapports de pouvoir au sein de notre société. Il est possible aussi de miser sur la communication par des outils de diffusion. Finalement, l'élève pourrait créer des solutions à nos problèmes collectifs afin de bâtir un monde plus juste et égalitaire. 

venn.PNG

Quelques ressources pour vous guider

J-E2-64.jpg
  • Instagram
  • Facebook